Lycée Charles de Gaulle - 77230 LONGPERRIER

Un Peu d’Histoire

30 / 09 / 2015 | C. GAZEAU

Le lycée
Le lycée polyvalent Charles De Gaulle a été créé en 1989 et a célébré ses vingt ans à la fin 2009, en présence de nombreuses personnalités.
Conçu comme un terminal d’aéroport, pointé à dessein vers Roissy Charles De Gaulle par ses architectes et encerclé des Muses de la mythologie, le lycée Charles De Gaulle accompagne ses élèves vers leur avenir en leur transmettant notre précieux héritage culturel.

Charles de Gaulle (1890-1970)
Charles de Gaulle
Etudiant à Saint-Cyr, Charles de Gaulle participe à la Première Guerre mondiale en tant qu’officier. Il est plusieurs fois blessé et fait prisonnier.
Sous-secrétaire d’Etat à la guerre en 1940, il est hostile à l’armistice et rejoint Londres, d’où il lance le 18 juin 1940 son célèbre appel à la BBC.

Il organise dès lors la résistance extérieure, puis intérieure grâce à Jean Moulin.
A la Libération, de Gaulle devient chef du Gouvernement provisoire de la république Française (GPRF)

A ce poste qu’il occupe de 1944 à 1946, il réorganise la France avec l’aide des forces politiques issues de la résistance.
En désaccord sur la IVe République avec les principaux partis politiques, il démissionne en janvier 1946.
Après une "traversée du désert" de 12 ans qu’il met à profit pour créer un parti, le RPF (Rassemblement du Peuple Français), il revient au pouvoir en mai 1958 à l’occasion de la crise algérienne.
Il devient président du Conseil, rédige une nouvelle Constitution qui fonde la VeDe Gaulle est le premier Président de la République de la Ve République (de 1958 à 1969) République.

Il met fin à la guerre d’Algérie (mars 1962), modifie la Constitution pour permettre l’élection du Président de la République au suffrage universel (octobre 1962).
De Gaulle est cependant affaibli par les progrès de la gauche et par les événements de mai 1968.
En avril 1969, les Français répondent majoritairement "Non" à un référendum où de Gaulle soutient le "Oui".
De Gaulle tire les conséquences de cet échec personnel : il démissionne le 27 avril 1969 et se retire de la politique. Il meurt le 9 novembre 1970.